UA/ La ZLEC est sur les rails !

mars 26, 2018

Mercredi dernier à Kigali, quarante-quatre pays africains ont signé l’accord créant la zone de libre-échange continentale (ZLEC). Cet espace économique doit favoriser le développement du commerce intra-africain grâce à la suppression des droits de douanes

La Zone de Libre-échange continentale (ZLEC) a été portée sur les fond baptismaux ce mercredi 21 mars à Kigali au Rwanda. La ZLEC constituait l’un des projets phares de l’Union Africaine (UA). L’histoire retiendra qu’ils étaient quarante-quatre pays (sur les 55 que comptent l’UA) à apposer leur signature sur le document portant création de cet important espace économique dont la finalité est de favoriser le commerce entre les Etats africains.

La création de cette zone de libre échange est présentée comme la plus vaste au monde en nombre de pays qui ont adhéré. Elle fait suite à deux années de négociations et est perçue comme essentielle au développement économique de l’Afrique, par le biais d’une hausse du commerce intra-africain.

« L’accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays », a déclaré le président de la Commission de l’UA, le tchadien Moussa Faki, en conclusion du sommet extraordinaire de l’organisation dans la capitale rwandaise. Les poids lourds du continent tels que l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Égypte, le Kenya ou encore le très protectionniste Algérie, ont signé l’accord, qui entrera en vigueur dans un délai de 180 jours, après avoir été ratifié à l’échelle nationale par les pays signataires.

 

Le Nigeria n’a pas signé

A la surprise générale le Nigéria qui est l’une des premières économies du continent, qui avait pourtant coordonné les négociations de la création de la ZLEC avec l’Égypte n’a pas signé l’accord. En effet, quelques jours avant la rencontre, le président nigérian, Muhammadu Buhari avait publiquement déclaré qu’il ne se rendrait pas à Kigali.

Ceci après qu’un des plus grands syndicats du pays, le Nigeria Labour Congress (NLC), eut dit craindre les effets négatifs de la ZLEC pour l’économie nationale. Ce syndicat avait aussi demandé à être davantage impliqué dans les négociations et Muhammadu Buhari avait accepté de « donner plus de temps aux consultations ».

« Certains pays ont des réserves et n’ont pas encore finalisé leurs consultations à l’échelle nationale. Mais nous aurons un autre sommet en Mauritanie en juillet et nous espérons que ces pays signeront alors », a déclaré le commissaire de l’UA chargé du Commerce et de l’Industrie, Albert Muchanga. Parmi les autres pays n’ayant pas signé l’accord figurent le Bénin, la Namibie, le Burundi, l’Érythrée, et la Sierra Leone.

Quels sont les objectifs de la ZLEC ?

La ZLEC doit permettre l’élimination progressive des droits de douane entre ses pays membres, favorisant ainsi le commerce au sein du continent et permettant aux pays africains de s’émanciper d’un système économique trop centré sur l’exploitation des matières premières.

L’UA pense que la mise en œuvre de la ZLEC permettra d’augmenter de près de 60 % d’ici à 2022 le niveau de commerce entre les pays africains. Actuellement, seulement 16 % du commerce des pays africains s’effectue avec d’autres pays du continent. « Si les 55 pays membres de l’UA signent le document, la ZLEC ouvrira l’accès à un marché de 1,2 milliard de personnes, pour un PIB cumulé de plus de 2 500 milliards de dollars », a renseigné un économiste africain.

Bien qu’étant un projet ambitieux et porteur de croissance pour les Etats africains, certains analystes estiment qu’avec la piètre qualité des infrastructures de transport et le manque de complémentarité entre les économies africaines, la mise en œuvre de la ZLEC risque d’avoir du plomb dans l’aile.

 

Claude GBENYEDJI

 

(Visited 33 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils

    - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.