L’Allemagne restitue les ossements du peuple Herero exterminé pendant la colonisation à la Namibie

août 30, 2018

Dans une volonté de réconciliation, l’Allemagne a remis ce mercredi 29 août à la Namibie des ossements de membres des tribus Herero et Nama exterminés durant la période coloniale. Un geste jugé cependant insuffisant par leurs descendants qui exigent des excuses officielles de la part de l’Allemagne.

 

Par Claude GBENYEDJI

Dix-neuf crânes, des ossements divers et un scalp pris par les forces coloniales allemandes il y a plus d’un siècle ont été remis lors d’une cérémonie religieuse à Berlin à une délégation namibienne conduite par la ministre de la Culture, Katrina Hanse-Himarwa.

Ces restes étaient jusqu’ici en possession d’universités, de musées et de collections privées en Allemagne. Lors de la remise, une secrétaire d’Etat allemand aux Affaires étrangères, Michelle Müntefering a demandé « le pardon du fond du cœur ».

Lundi 27 août, elle avait déjà estimé que l’Allemagne avait « encore fort à faire » pour assumer son passé colonial sur ce territoire africain (1884-1915). Des propos jugés cependant insuffisants par les représentants des deux ethnies, victimes de ce que les historiens considèrent comme le premier génocide du XXe siècle.

Des excuses qui tardent

« Nous sommes ici pour honorer nos héros et héroïnes qui ont été brutalement tués uniquement parce qu’ils ont refusé d’être colonisés et qu’ils ont osé résister à l’occupation de leurs terres ancestrales », a expliqué un chef Herero, Vekuii Rukoro.

Il a regretté que la cérémonie ait eu lieu dans une église plutôt que dans un bâtiment public où le gouvernement aurait pu présenter des excuses officielles. Un geste auquel Berlin n’est pas encore prêt pour ne pas ouvrir la voie à un flot de demandes de dédommagements financiers.

Le chef Herero a reproché au gouvernement allemand de commettre de « graves erreurs » en n’assumant pas pleinement son passé. Le gouvernement allemand a déjà reconnu sa responsabilité dans les massacres et indiqué en 2016 qu’il prévoyait des excuses officielles dans le cadre de négociations avec la Namibie. Mais les discussions sont en cours, et les excuses tardent toujours.

« Des réparations, une reconnaissance et des excuses » sont les conditions d’une normalisation des relations diplomatiques entre l’Allemagne et la Namibie, a rappelé à cet égard la ministre Katrina Hanse-Himarwa à Berlin.

L’Allemagne a jusqu’ici refusé de payer des réparations financières, préférant des compensations sous forme d’aide au développement. Elle dit avoir déjà versé dans ce cadre des centaines de millions d’euros à la Namibie depuis son indépendance de l’Afrique du sud en 1990.

Rappel historique

Privés de leurs terres et de leur bétail, les Herero s’étaient révoltés en 1904 contre les colons allemands, faisant une centaine de morts parmi les colons. Envoyé pour mater la rébellion, le général allemand Lothar von Trotha avait ordonné leur extermination. Les Nama s’étaient soulevés un an plus tard et subirent le même sort.

Au total, au moins 60.000 Herero et environ 10.000 Nama perdirent la vie entre 1904 et 1908. Les forces coloniales allemandes avaient employé des techniques génocidaires : massacres de masse, exil dans le désert où des milliers d’hommes, femmes et enfants sont morts de soif, et camps de concentration comme celui tristement célèbre de Shark Island.

Les ossements, en particulier les crânes de victimes, furent envoyés en Allemagne pour des expériences scientifiques à caractère racial. Le médecin Eugen Fischer, qui a officié à Shark Island et dont les écrits ont influencé Adolf Hitler, cherchait à prouver à l’époque la « supériorité de la race blanche ».

Et c’est à cause de ces recherches « inhumaines » que plusieurs ossements des ascendants des peuples Herero sont restés en Allemagne jusqu’à ce qu’ils fassent objet de rapatriement ce mercredi pour être enterrés plus dignement sur leur terre.

(Visited 15 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils

    - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.