Mise en œuvre des recommandations de la CEDEAO au Togo : La question de la CENI divise pouvoir et opposition

septembre 12, 2018

La première réunion du comité de suivi de la mise en œuvre des décisions de la feuille de route de la CEDEAO s’est achevée ce mardi 11 septembre à Lomé sur des avis partagés chez les représentants du pouvoir et ceux de la coalition de l’opposition sur le cas de la CENI. Le dernier mot revient aux facilitateurs qui sont appelés à trancher.

Par Claude GBENYEDJI

Cette rencontre qui fait suite à la réunion préparatoire du 8 août 2018, a été dirigée par le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou (en photo) en présence des représentants des facilitateurs du président Ghanéen et Guinéen.

Etaient aussi présents les principaux protagonistes de la crise. Côté gouvernement sont présents Gilbert Bawara, Pius Agbétomey, Payadowa Boukpessi et Damehame Yark. Les représentants d’UNIR (majorité présidentielle) sont Christian Trimua et Charles Kondi Agba, notamment.

Pour la Coalition de l’opposition, les têtes sont connues : Jean Pierre Fabre, Brigitte Adjamagbo-Johnson, Antoine Folly, Kossi Sama, Yaovi Agboyibo, Aimé Gogué, Komi Wolou, Nicodème Habia, Paul Apévon, Eric Dupuy et Jean Kissi.

Selon Jean-Claude Brou le Comité de suivi a été institué par la Conférence des Chefs d’Etat et des gouvernements de la CEDEAO pour assurer le suivi de la mise en œuvre des décisions de la feuille de route adoptée le 31 juillet dernier à Lomé.

Cette première assise de ce comité a pour but de faire l’évaluation au niveau de la mise en œuvre de la feuille de la route issue du communiqué final de la 53è session ordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO.

Dans l’ensemble, les discussions ont été marquées par un dialogue de sourd et chacun des protagonistes a campé sur sa position. L’opposition réclame un arrêt du processus électoral en cours et une recomposition de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

La majorité au pouvoir soutient pour sa part la nécessité de respecter les normes institutionnelles et la date du 20 décembre 2018 fixée par la CEDEAO pour la tenue des législatives.

En effet pour Gilbert Bawara, porte-parole du gouvernement « l’essentiel c’est que l’ensemble du processus continue à avancer, s’il y a des préoccupations, les représentants des facilitateurs et le président de la Commission de la CEDEAO vont en rendre compte aux facilitateurs. Le processus se poursuit, le gouvernement reste déterminé et mobilisé à prendre toutes les dispositions qui s’imposent en vue de la réalisation des réformes constitutionnelles… ».

De son coté, Brigitte Adjamagbo Johnson, la coordinatrice de la coalition de l’opposition a fait savoir « qu’il faut se prononcer sur ce qui se fait actuellement à la CENI et dire que ça ne fait pas partie de la mise en œuvre de la feuille de route… le relevé de conclusions va être transmis aux facilitateurs ».

Pour les représentants des deux facilitateurs, Tibou Kamara, le ministre guinéen de l’Industrie, des PME et conseiller spécial du Président Alpha Condé s’est félicité « de la confiance qui renait progressivement entre les acteurs et leur volonté partagée de régler tous les problèmes qui se posent par le dialogue et la concertation ».

Sur l’un des points qui ralentit les discussions, Tibou a fait savoir que c’est la question du processus électoral qui s’est posée avec une certaine acuité car l’opposition estime qu’il se déroule sans elle et elle exige la réforme de la CENI.

Afin de faire évoluer les choses, Tibou a émis le vœu « qu’il est de notre devoir de contribuer à ce que la CEDEAO connaisse la recomposition souhaitée par toutes les parties de manière à ce qu’elle contribue à renforcer le processus électoral, à ramener la confiance en son sein et surtout assurer une participation effective de l’opposition à ce processus ».

Après avoir entendu et discuté avec les deux blocs politiques, le comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route a produit un relevé de conclusion à soumettre aux facilitateurs.

« La question (de la CENI) …trouvera solution auprès des facilitateurs eux-mêmes »

Au cours de ces deux jours de travaux, le pouvoir et l’opposition ne sont pas parvenus à s’attendre sur le cas CENI. Mais à en croire le chef de file de l’opposition, Jean Pierre Fabre, la décision finale revient aux facilitateurs. « Nous avons évoqué la question et il nous a été signifié qu’elle trouvera solution auprès des facilitateurs eux-mêmes, c’est-à-dire les deux chefs d’Etats, le président guinéen, Alpha Condé et le président ghanéen, Nana Akufo-Addo », a expliqué le chef de file de l’opposition.

Selon le Comité de suivi de mise en œuvre des recommandations des décisions de la CEDEAO, les deux facilitateurs sont attendus dans les prochains jours à Lomé pour clarifier la situation au tour de la poursuite des travaux de la CENI qui se déroulent sans la participation de l’opposition parlementaire.

Mais en attendant leur arrivée, Jean-Claude Brou, le président de la Commission de la CEDEAO  a annoncé au premier jour de la rencontre aux protagonistes de la crise togolaise, le recrutement par l’institution sous régionale des experts électoraux notamment pour les missions d’observation électorale et d’audit du fichier électoral. Histoire d’appuyer le processus électoral en cours dont la date des législatives a été maintenue pour le 20 décembre 2018.

(Visited 120 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils

    - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.