Cameroun : Les élèves enlevés en zone anglophone ont retrouvé la liberté

novembre 7, 2018

Les soixante-dix-neuf élèves enlevés lundi dans une école protestante de Bamenda, dans la région anglophone du Nord-Ouest du Cameroun en proie à des troubles séparatistes, ont été libérés ce mercredi 7 novembre selon Issa Bakary Tchiroma, ministre camerounais de la Communication.

Par Claude GBENYEDJI

« Tous les 79 élèves ont été libérés », a déclaré Issa Bakary Tchiroma qui n’a pas précisé dans un premier temps les conditions dans lesquelles cette libération avait été obtenue.

Ces enfants de la Presbyterian Secondary School de Bamenda avaient été enlevés avec trois membres de l’encadrement de l’établissement le lundi dernier.

« Je ne sais pas encore ce qu’il en est pour les trois encadreurs », a affirmé le ministre de la Communication.

Cétait la première fois qu’un tel enlèvement de masse se produisait au Cameroun. Habituellement, il est pratiqué dans le nord du Nigeria voisin par le groupe djihadiste Boko Haram, comme à Chibok où plus de 200 jeunes filles avaient été enlevées dans leur internat en avril 2014, suscitant l’indignation du monde entier.

La libération des élèves a été annoncée au lendemain de la prestation de serment à Yaoundé du président Paul Biya, 85 ans, au pouvoir depuis 36 ans, réélu le 7 octobre pour un 7ème mandat consécutif.

L’armée donne des détails sur la libération des otages

Quelques heures après l’annonce de la libération faite par le ministre de la communication, l’armée camerounaise est revenue avec plus de détails sur les conditions de la libération des enfants kidnappés dans la ville de Bamenda lundi. Dans un communiqué repris par le média national (CRTV), le ministère de la Défense a avant tout rectifié le nombre de rescapés.

En effet, ce sont 78 élèves de la Presbyterian Secondary School de Bamenda qui ont été secourus, ainsi que le chauffeur de l‘établissement. Deux enfants manquent toujours à l’appel, ainsi que le proviseur de l’établissement, a fait savoir le porte-parole du ministère de la Défense, le lieutenant-colonel Didier Badjeck.

Pour mettre la main sur les ravisseurs, le colonel Badjeck affirme que « la zone (région du Nord-Ouest, Ndlr) a été bouclée » afin de mettre la pression sur les « terroristes ». À l’appui de « renseignements et écoutes des conversations téléphoniques » ainsi que de « de gros moyens de surveillance notamment aériens », l’armée a dès lors pu localiser le commando, notamment dans la zone de Bafut, une ville située à une centaine de kilomètres de Bamenda, où a eu lieu le rapt.

Mais avant l’arrivée de l’armée, les ravisseurs avaient abandonné leurs encombrants otages pour poursuivre leur route. Les otages libérés ont dans un premier temps été conduits à la légion de la gendarmerie du Nord-Ouest d’où ils regagneront probablement leurs familles.

Notons que la ville de Bamenda qui se situe dans la partie anglophone du Cameroun est en proie depuis fin 2016 à un conflit armé opposant les forces gouvernementales à des séparatistes, regroupés en groupes épars dans la forêt équatoriale.

Les séparatistes qui réclament un Etat indépendant pour le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ont décrété un boycottage des établissements scolaires, estimant que le système scolaire francophone marginalise les étudiants de la minorité anglophone du pays. Depuis, les attaques se répètent contre des écoles dans cette zone.

(Visited 41 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

  • Partenaires & Liens

  • Mivasocial - Le Réseau social Africain

    Mivasocial - Le Réseau social Africain

  • Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

    Mivazik - La Plateforme de promotion des musiciens Africains

  • Africaone - Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

    Le plus grand annuaire professionnel des entreprises de l'Afrique et de la diaspora ...

  • A Propos

  • Language
    X Nous travaillons dur pour rendre les traductions disponibles et nous nous excusons pour toute erreur de traduction. Veuillez signaler toute erreur en nous contactant aujourd'hui. - Merci

    Choose a different Language

  • Traduction


    by Transposh - translation plugin for wordpress
  • Avec Miva! Et vous?
  • FR
  • Connexion
  • Inscription
  • Aller à la barre d’outils

    - African Social Network - Social Networking sites used in Africa - Africa's top Social Network - Social Network used in Africa - First Social Network for Africa.

    Decouvrez Togosocial - Le reseau social du Togo - Togolese Social network Yaamo - Interest based Social network Djinam - Le moteur de recherche Togoois - Togolese Search Engine Le meilleur site des annonces au Togo - Annonces immobiliers - Annonces a' vendre au Togo Solutions de conception de site web au Togo. Service Cloud hebergement de sites web Togo - Service et Support IT au Togo Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Best hair braiding in Decatur GA Yaamo interest-based advertising Yaamo is the Social Network about increasing revenue for you and your Business. JOIN TODAY! We are a proud Member. Yaamo helps you advertise. They make it easy and affordable. Togosocial - Le réseau social du Togo - Togolese Social network BNN(Blog, Nouvelles & notes) actualités Togo est le site Togolais des actualités, nouvelles, blogs et notes du Togo et de la Diaspora. BNN redéfinit le journalisme populaire en donnant aux Journalistes, Blogueurs, Écrivains, Etudiants, Universitaires Togolais ou a tout Togolais le meilleur outil pour partager leurs idées, leurs écrits, leurs expériences et les actualités au Togo et dans la Diaspora. L’application Freewriter BNN Togo actualités est sociale et s’intègre directement sur votre profil Togosocial et aussi sur le fil d’activités de vos amis sur le réseau permettant au monde un accès direct à vos articles.